Ce n’est un secret pour personne que les problèmes de jeu compulsif sont une réalité dans le monde des jeux de hasard, en particulier dans les jeux de casino.  Il existe un syndrome du “toujours plus” ou celui de la “meilleure chance la prochaine fois” qui peuvent facilement constituer une lente descente aux enfers lorsu’il s’agit de miser dans les jeux tels que la roulette ou le poker. Que ce soit par réel manque d’argent ou obsession de gagner le gros lot, plusieurs chemins peuvent mener à une conduite de jeu déséquilibrée menant à une perte de contrôle de soi lorsque le jeu prend peu à peu toute la place, passant en priorité devant le travail, la famille et les amis.

Il existe relativement peu d’organismes consacrés à l’aide aux  joueurs compulsifs si on le compare  à d’autres  problèmes de toxicomanie. En effet, la notion de l’addiction au jeu comme étant une drogue comme une autre commence à prendre sa place dans notre société.

En France, on retrouve quelques organismes qui s’occupent principalement de ce problème. Un bon endroit pour commencer est de visiter le site SOS Joueurs , dans lequel on retrouve une multitude d’informations, d’explications et de témoignages. Depuis l’arrivée des jeux de hasards en ligne, on remarque que le jeu compulsif se retrouve aussi dans la communauté internet alors certains sites comme SOS Joueurs se sont dévoué à traiter cette angle du problème.

Un autre organisme français important à connaître est Adictel . Ce label international possédant une branche française est on organisme interactif opérant sur le web et par téléphone pour apporter de l’aide gratuitement aux personnes souffrant d’excès au jeu.

Les problèmes d’abus au jeu peuvet se présenter chez toutes sortes de personnes avec toute sorte de jeux de hasard. Cela peut venir d’une passion pour les jeux de casino, une addiction aux paris sportifs, une habitude d’acheter des cartes à gratter en espérant gagner le gros lot ou s’amuser à des jeux de grattage gratuits à la maison. Le plus important est de savoir que le problème existe et connaître les ressources nécessaires pour s’en sortir.

Comments are closed.